Lettre Quali Psy Sud

Lettre Quali Psy Sud

Le

Cette lettre est réalisée par la direction qualité et gestions des risques

Voir la lettre

Nous avons le plaisir de vous faire découvrir ce numéro de « QUALIPSYSUD », initialement prévu pour une diffusion en mars dernier. La survenue de la crise sanitaire a décalé la sortie de ce numéro.
Il n’en demeure pas moins que ce journal interne dédié à un thème particulier constitue une nouveauté :
Il s’agit du 1er exemplaire d’une série qui a l’ambition d’être continue. La création d’un nouveau journal s’apparente toujours un peu à une aventure pour laquelle deux acteurs sont invités : la plume des rédacteurs et le regard des lecteurs. Pour se faire, nous avons besoin de vos avis, de vos propositions, de vos conseils.

Ensuite parce qu’il s’agit ici de la Qualité et de la Gestion des Risques ! Domaines connus, mais qui méritent d’être mieux reconnus à travers des explications claires et simples. Notre ambition est d’éviter un langage compliqué, pour mieux relier démarches Qualité et pratiques quotidiennes. Cette exigence de partage est à la hauteur du défi d’une forme inédite de certification, autour d’un nouveau Manuel de la Haute Autorité de Santé, davantage soignant. Il sera bientôt dévoilé.

Enfin, ce journal est propre au GHT Psy Sud Paris. Commun aux trois établissements qui le composent, il a vocation à couvrir des champs de préoccupations qui peuvent concerner l’ensemble des professionnels, selon une logique de partage. 
Nous aborderons dans ce journal, au rythme de 2 à 3 parutions par an, des articles de fond, thématiques, la présentation d’outils pratiques, mais aussi des sujets d’actualité.
La Qualité et la Gestion des Risques ne sont pas déconnectées de la vie des unités et des services : elles en découlent et s’appuient sur leur expérience pour participer à une amélioration de la prise en charge des patients. Les bonnes pratiques sont nombreuses ; il faut parfois les organiser et les formaliser.

D’où la nécessité d’échanger et de travailler ensemble. Aucune démarche ne peut être solitaire !
Bonne lecture !

Pierre Malherbe